facebooktwitterGoogle+

Ma recherche

Actualités - Langue et examens

Etudier à l’étranger avec un faible niveau d’anglais

Pour partir étudier à l’étranger, les universités vous demanderont toujours une preuve de votre niveau via un examen de langue. TOEFL, IELTS voire TOEIC, tout est bon pour justifier vos compétences.
Mais lorsque l’on n’a jamais eu l’occasion de voyager, de vivre à l’étranger, ou que l’on a suivi trop peu d’heures d’anglais, difficile de rivaliser avec d’autres étudiants. Et ça, les universités étrangères l’ont bien compris et proposent aujourd’hui des programmes accessibles à tous !

APRES UN EXAMEN DE LANGUE

Vous avez passé votre examen de langue mais il vous manque 1 point à l’IELTS ou 15 points au TOEFL. Lorsque l’on rate de quelques points son examen de langue, on peut intégrer un programme appelé EAP (English for Academic Purposes). L’objectif est de vous faire suivre des cours de remise à niveau en langue directement dans l’université, ou une école de langue partenaire, quelques semaines/mois avant la rentrée. Le score que vous obtiendrez à l’examen sera déterminant dans la durée du programme.
Dans de nombreux établissements, vous pourrez intégrer le programme par la suite sans avoir à repasser un examen de langue (sous réserve de ne pas avoir en dessous d’une certaine moyenne). C’est à vous de jouer, et de prouver que vous êtes fait pour intégrer l’université !

AVEC UN NIVEAU D’ANGLAIS DÉBUTANT

Dans un premier temps, l’objectif sera d'apprendre la langue. Et pour cela, rien de mieux que de suivre un séjour linguistique pendant plusieurs mois pour arriver au niveau demandé par l’université étrangère.
Les universités étrangères proposent pour la majorité plusieurs rentrées par an. L’avantage, on part suivre entre 3 et 6 mois minimum de cours de langue avant d’intégrer son cursus à l’international la rentrée suivante. Les programmes universitaires durent pour beaucoup 9 mois, et permettent de ne pas rallonger énormément la durée de sa formation.

IELTS et TOEFL ratés : nos conseils 

DES EXIGENCES MOINS ÉLEVÉES POUR LE NIVEAU D’ANGLAIS DANS CERTAINES ÉCOLES

En fonction des établissements, du niveau d’études et du programme, le niveau d’anglais diffère. Pour intégrer un établissement après le baccalauréat, le niveau d’anglais demandé sera plus faible que pour un étudiant en Master. On demandera un niveau plus élevé à un étudiant en Journalisme qu’à un étudiant en Design par exemple.
Certains établissements acceptent les étudiants avec des scores inférieurs à 6.0 à l’IELTS, et accompagnent les étudiants durant leur formation pour s’assurer qu’ils ne sont pas en difficulté.
Les classements des universités jouent aussi beaucoup sur les exigences au recrutement. Certaines universités acceptent le TOEIC, d’autres n’exigent que le TOEFL ou l’IELTS.

Selon votre projet, votre niveau, votre expérience professionnelle, il y aura forcément un programme qui sera fait pour vous.Vous avez obtenu un score au TOEIC et souhaitez savoir où vous pourriez partir étudier à l’étranger ?

ça m'intéresseAlors prenons rendez-vous

 

 

 

 

Toutes les actualités

  • 20 février 2018 Etudier à l’étranger avec un faible niveau d’anglais (Lire la suite)
  • 10 juillet 2017 Se préparer aux examens de langue avec Global Exam (Lire la suite)
  • 21 juin 2017 REVISER LES LANGUES ETRANGERES SANS QUITTER LA FRANCE (Lire la suite)
  • 01 juin 2017 Révisez votre bac d'Anglais! (Lire la suite)
  • 05 mai 2017 BAC, BTS, DUT, PARTIELS ? Êtes-vous prêts ? (Lire la suite)
  • 12 septembre 2016 TOEFL ET IELTS RATÉS : QUE FAIRE ? (Lire la suite)
  • 30 mars 2016 Les 5 bonnes raisons de parler une langue étrangère (Lire la suite)
  • 24 mars 2016 L'IELTS : Le passeport pour des études à l'étranger (Lire la suite)
  • 11 mars 2016 TOEFL : Porte ouverte vers l'international (Lire la suite)
  • 04 mars 2016 Les différents examens de langue possibles (Lire la suite)
  • 08 janvier 2016 Apprendre l’anglais : comment parfaire son niveau depuis son canapé ? (Lire la suite)