facebooktwitterInstagram

Ma recherche

Alternance et international

 

alternance à l'étranger

 

PARTIR A L’ÉTRANGER EN ALTERNANCE C’EST POSSIBLE !

 

Partir vivre une expérience à l’international en suivant une formation en alternance ? C’est possible !

Depuis 2020 et l’instauration de la loi Avenir Professionnelle, il est désormais plus simple de partir vivre une expérience à l’international tout en suivant une formation en alternance.

Suite à cette loi, de nouvelles possibilités de financement sont possibles pour une mobilité en alternance (logement, transports, assurance, rémunération…)

Vivre une expérience à l’internationale en étant alternant est une vraie opportunité à ne pas négliger. En effet, cela permet de :

 

Comment partir étudier à l'étranger en alternance : Les Conditions :

Pour être éligible à la mobilité internationale en alternance, le contrat de travail de l'apprenti ou du salarié en contrat de professionnalisation doit durer plus de 6 mois.

Dans ce cas là, l'alternant peut alors partir vivre une expérience à l'international (quel que soit son rythme d'alternance ) avec l'accord de son établissement et de son employeur et ce pour une durée ne pouvant excéder la moitié de la durée de son contrat.

Le ministère du travail a classé ces mobilités en deux catégories.

Mobilités Courtes : Une mobilité d’une durée de 4 semaines ou moins est dite « mobilité courte ». Elle découle sur une mise à disposition du contrat d’alternance.

Cela signifie que l'entreprise reste responsable des conditions d’exécution de la formation à l’étranger de l'alternant, mais doit également lui verser l’intégralité de son salaire tout en étant toujours responsable de sa sécurité sociale.

Mobilités Longues : Au-delà de 4 semaines, la mobilité est dite « longue ». Le contrat doit donc être mis en veille.

Dans le cadre de cette « mise en veille » du contrat de travail, c’est l’organisme de formation ou l’entreprise du pays d’accueil qui devient seul responsable des conditions d’exécution de travail. Ce sont donc les dispositions légales et conventionnelles en vigueur dans le pays d’accueil qui sont appliquées notamment en matière de :

 

Pour tout type de Mobilité, il est nécessaire de signer une convention entre l’alternant, l’établissement de formation, l’employeur français et l’entreprise ou l’établissement d’accueil à l’étranger.

L’opérateur de compétences de l'employeur peut prendre en charge certains frais générés par cette mobilité à l’étranger. Pour cela il est nécessaire d’en faire la demande dans la convention de mobilité.

 

POUR LES ALTERNANTS, DIFFÉRENTS PROGRAMMES SONT ACCESSIBLES :

 

Mobilités Courtes : Durant les congés de l'apprenant :

 

• SÉJOUR LINGUISTIQUE :

Les séjours linguistiques permettent de suivre des cours de langues sur des campus à l’étranger pour une durée maximale de 4 semaines dans le cadre d'une mobilité courte.

L'apprenant se retrouve en immersion totale dans le pays ce qui favorisera au maximum l’apprentissage de la langue.

Ce programme est accessible pour tous. L'alternant est placé par petits groupes de niveaux afin de progresser plus rapidement.

Plusieurs destinations et langues sont proposées : (Anglais, espagnol, italien, allemand, japonais, coréen, etc).

 

• SÉJOUR HUMANITAIRE :

Après avoir suivi minimum 2 semaines de cours d’anglais à Cape Town, des programmes de 1 à 2 semaines de projets humanitaires en Afrique du Sud sont accessibles. Des missions avec les animaux (éléphants, oiseaux, animaux marins ou animaux dans une réserve) ou des programmes avec les enfants sont disponibles.  

 

• SUMMER SCHOOL :

Durant l’été, l'apprenant a la possibilité de partir suivre plusieurs modules au choix au sein d'universités aux quatre coins du monde. 

De quelques jours à plusieurs semaines, ce programme permet d'acquérir de nouvelles compétences, améliorer son niveau linguistique tout en découvrant un nouveau pays.

 

Mobilités Courtes : L'employeur souhaite former son alternant dans une de ses filiales ou entreprise partenaire à l’étranger :

 

• IMMERSION EN ENTREPRISE (jusqu’à 4 semaines) :

L'apprenant a la possibilité de partir en entreprise à l’international au sein d'une filiale de son entreprise ou d’un partenaire.

Cela permettra à l'alternant de se former sur des nouvelles méthodes de travail et de former les équipes de l'entreprise d'accueil.

Pour l'employeur ce programme permet de s'étendre à l'international et d'augmenter les compétences de son salarié.

 

Mobilités Longues : L'alternant part pendant une période de cours en mobilité universitaire :

 

• SEMESTRE ACADÉMIQUE INTERNATIONAL :

L'étudiant en alternance a l'opportunité d’aller étudier 1 semestre à l’étranger (10 à 20 semaines) dans des universités étrangères.

Il validera alors l’équivalent de 30 ETCS à l’international avant de rejoindre son établissement français pour la suite de son cursus.

Le coût du semestre international est à sa charge et à régler à son établissement français. De nombreuses destinations sont accessibles.

Ci-dessous quelques exemples :

 

Mobilités Longues : L'employeur possède une filiale à l’étranger et souhaite que son alternant parte plus de 4 semaines OU l'apprenant souhaite faire un stage dans une autre entreprise :

 

L'apprenant part en immersion dans son entreprise à l’étranger (ou dans une autre) afin de découvir de nouvelles méthodes de travail tout en étant en immersion dans un pays étranger. Cette mobilité ne peut être effectuée uniquement sur une période où l'établissement de formation ne dispense pas de cours ou offre la possibilité de suivre ces derniers à distance. 

 

Vous êtes un établissement d'enseignement supérieur ou un CFA et vous souhaitez instaurer la mobilité internationale des alternants au sein de votre établissement ?

Prenez rendez-vous pour en discuter.

Ça m'intéresse ! Contactez-moi !








Les données collectées par ce formulaire seront stockées dans une base de données chez notre hébergeur OVH. Elles ne seront ni transmises à des tiers, ni revendues et ne seront pas transférées en dehors de la Communauté Européenne. Elles seront conservées au maximum 36 mois. Vous pouvez également nous demander de les supprimer en envoyant un courriel à info@idds.fr


Prendre un
rendez-vous